– About –

 

the project

 

« Seeing and being seen » invited students in an historically segregated “black” school in Soweto to use photographs and write stories to portray how they see themselves and the things that touch them in their lives.

 

Over 80 teenagers between the ages of 16 and 18 participated in the project.

 

They represent a generation born after the end of apartheid but their lives are deeply affected by the residues of a recent past of oppression and segregation. They suffer from not being seen and from not being able to express how they see their world.

 

Their photographs and narratives express their indignation at environmental neglect and the humiliation of people in their community, but also the inspiration they draw from those who survive the helplessness and hopelessness that poverty creates.

 

They acclaim the value of education as a shield against social determinism, while highlighting the obstacles that young people have to face each day in their attempts to make their dreams come true.

 

This project is a tribute to the resilience and courage of these youth and to the commitment and devotion of their principal and teachers at Bhukulani Secondary School.

 

We hope it will help transform their experience of seeing and being seen and bring new understanding to all those who are touched by their portraits, their pictures and their words.

 

« Voir et Etre Vu » invite des étudiants dans une école historiquement ségrégée de Soweto à se servir de la photo et de l’écrit pour relater comment ils se voient et les choses qui les touchent dans leur monde.

 

Plus de 80 jeunes de 16 à 18 ans participe au projet.

 

Ils représentent une génération née après la fin officielle de l’apartheid, mais leurs vies continuent à être marquées par un passé récent d’oppression et de ségrégation. Ils souffrent de ne pas être vus et de ne pas pouvoir exprimer leur compréhension du monde qui les entoure.

 

Leurs photos et leurs récits expriment l’indignation qu’ils ressentent  face à la négligence de leur environnement et à l’humiliation de gens dans leur communauté. Mais aussi l’inspiration que représente pour eux les personnes qui survivent à l’impuissance et au manque d’espoir qu’engendre la pauvreté.

 

Ils insistent sur la valeur de l’éducation comme seul bouclier possible face au déterminisme social, et dévoilent les obstacles auxquels font face chaque jour des jeunes comme eux dans leur quête pour réaliser leurs rêves.

 

Ce projet salue la résilience et le courage de ces jeunes et l’engagement et la dévotion de leur principal et des enseignants de Bhukulani Secondary School.

 

Nous espérons qu’il aidera à transformer l’expérience que ces jeunes ont de voir et d’être vu et qu’il permettra à tous ceux qui sont touchés par leurs photos, leurs portraits et leurs mots de mieux comprendre ce qu’ils vivent et les changements qu’ils préconisent pour leur monde.